Accueil Freelance La Covid-19 ralentit-elle les ambitions professionnelles

La Covid-19 ralentit-elle les ambitions professionnelles

Par Alice

La pandémie liée à la corona virus Covid-19 a eu des conséquences désastreuses, non seulement sur le secteur de la santé, mais aussi sur l’économie et sur l’intégration des jeunes. Les moins de 30 ans éprouvent, depuis l’apparition de la pandémie, des difficultés à intégrer le marché du travail et à améliorer leur situation professionnelle.

L’apparition du télétravail a également freiné l’engagement des jeunes salariés. De nombreuses études ont prouvé que les moins de 30 ans se sentent plus inquiets pour leurs avenirs professionnels.

Impact de la crise sanitaire sur les moins de 30 ans

Les conséquences de la crise sanitaire sur les ambitions professionnelles sont remarquables. Le nombre de personnes de moins de 30 ans en recherche d’emploi reflète parfaitement la situation entrainée par cette crise.

Plusieurs secteurs ont été touchés par les restrictions. Selon l’édition d’octobre 2020 du baromètre annuel Opinion Way, plus de 51 % des moins de 30 ans pensent à revoir leurs ambitions et leurs projets professionnels.

La crise sanitaire a particulièrement touché les jeunes, non seulement en recherche d’emploi, mais aussi ceux qui exercent leurs métiers depuis moins de 3 ans. En effet, nombreux sont ceux qui ont changé de secteur d’activité, qui ont accepté des contrats autre que le CDI et qui souhaitent aujourd’hui créer leurs propres entreprises en partant de zéro.

Mais ce n’est pas tout ! La première et la deuxième vague de l’épidémie, ainsi que la mise en place du chômage partiel ont eu des impacts sur les revenus des jeunes de moins de 30 ans.

On estime que les revenus de plus de 50 % des jeunes ont été affectés par la crise sanitaire et par la situation économique du pays. D’où la dégradation du niveau de vie malgré les aides prévus par l’Etat.

Télétravail et ambition professionnelles

La pandémie Covid-19 a profondément changé les habitudes de travail. Les entreprises sont aujourd’hui encouragées à adopter le télétravail pour freiner la propagation du virus. Bien que ce mode de travail ait des avantages, il inquiète les salariés de moins de 30 ans. Les jeunes s’inquiètent de plus en plus sur leur capacité à maintenir le même niveau de performance et de productivité en travaillant à distance.

Les moins de 30 ans attendent plus de soutien de leurs entreprises avec des formations et de nouvelles opportunités d’apprentissage pour pouvoir garder le même niveau de compétences.

Le télétravail a, non seulement de bons côtés, mais aussi de mauvais. Ce mode de travail entrave les perspectives de carrière chez les jeunes. En effet, travailler à distance pourrait aggraver le fossé entre les moins de 30 ans et leurs hiérarchies. De nombreux jeunes salariés se sentent aujourd’hui coupés de leurs entreprises. 

Contrairement à ce que l’on pourrait croire, le télétravail ne booste pas le bien-être et l’efficacité. Ce mode de travail ne fait plus rêver. De nombreux jeunes se sentent plus isolés et incapables de trouver un équilibre entre la vie personnelle et la vie professionnelle.

L’un des plus gros désavantages du télétravail c’est le manque d’interaction et de visibilité quant à l’avenir et aux ambitions. De plus, la possibilité de gravir les échelons où d’acquérir de nouvelles promotions semble de plus en plus difficile.

Pour conclure

Le Covid-19 a ralenti les ambitions professionnelles, non seulement des moins de 30 ans, mais aussi des séniors. Les mesures prises par le gouvernement et par les entreprises ont aussi aggravé la situation des jeunes en chômage. Ce sont principalement les jeunes diplômés et les moins de 25 ans les plus sévèrement touchés par les restrictions liées à cette crise.

Related Articles

Laissez un commentaire