Accueil En portage salarial Comment calculer son salaire en portage salarial ?

Comment calculer son salaire en portage salarial ?

Par Alice

Nombreux sont les professionnels qui optent pour le portage salarial pour les avantages qu’offre le statut de salarié porté. Le portage salarial est la seule forme d’emploi qui permet de bénéficier de la liberté / autonomie d’un autoentrepreneur et de la protection social d’un salarié (assurance chômage, assurance maladie, prévoyance, accident du travail etc…).

Le portage salarial, basé sur un ensemble de relations contractuelles, permet aux jeunes diplômés et aux personnes en recherche active d’emploi de trouver rapidement des opportunités et de proposer leurs offres et leurs prestations sans créer une entreprise.

Cette nouvelle forme de travail a le vent en poupe. Le salarié porté bénéficie de la liberté de prospecter, de choisir ses missions et ses clients et de facturer. Parmi les questions qui reviennent sans cesse lorsque l’on parle du portage salarial, celles qui concernent la facturation et la rémunération. Combien gagne un salarié porté ?  Y a-t-il un salaire brut et un salaire net ? Comment calculer sa rémunération de salarié porté ?

Le portage salarial est un l’une des solutions les plus innovantes en matière de travail. Ce statut plait, aussi bien aux entreprises qui cherchent des professionnels qu’aux personnes souhaitant se lancer dans une nouvelle aventure et proposer leurs expertises et leurs savoir-faire en liberté.

Le portage salarial s’adresse à un nombre important de métiers comme les chefs de projets, les consultant en communication, les formateurs, les cadres, les ingénieurs et toutes les personnes qui proposent une prestation de nature intellectuelle. La mission en portage salarial se déroule en 4 étapes : la prospection, la négociation, la signature du contrat de travail et l’exécution du travail confié selon le cahier des charges établi. La société de portage salarial s’occupe des démarches administratives, juridiques et financières pour le compte de son consultant porté. Elle représente l’équivalent de l’employeur. La rémunération d’un salarié porté dépend principalement de son chiffre d’affaires.

En ce qui concerne le salaire brut en portage salarial

Le salaire brut en portage salarial correspond aux honoraires facturés et aux avantages sociaux (primes par exemple). Le salarié porté bénéficie de la liberté de négocier et de fixer ses propres tarifs. On parle aussi du « TJM » ou du taux journalier moyen. C’est le montant moyen de la rémunération versée par le client au salarié porté par journée travaillée. Le TJM minimum est de 300 euros HT / jour. Il est possible de calculer le salaire net à partir du salaire brut (déduction des frais de gestion et des cotisations sociales).

En ce qui concerne les frais de gestion en portage salarial

Les frais de gestion correspondent à la rémunération de votre société de portage salarial. Comme vous le savez, la société de portage met à votre disposition un large panel de services pour vous aider à travailler librement et efficacement et à développer votre activité rapidement. En contrepartie, elle se rémunère avec des frais de gestion dont le taux peut varier de 5 % à 10 %. Ce taux dépend de nombreux critères. Il peut diminuer lorsque le chiffre d’affaires augmente.

En ce qui concerne les cotisations sociales en portage salarial

Le salarié porté, comme tout autre salarié ou autoentrepreneur, doit payer des cotisations sociales. En portage salarial, c’est la société de portage qui s’occupe des déclarations et des démarches administratives auprès des différents organismes (URSSAF par exemple). La société de portage joue donc le rôle de l’employeur. Elle doit donc payer les charges patronales en plus des charges salariales prélevées sur le chiffre d’affaires du salarié porté.

En ce qui concerne les frais de fonctionnement en portage salarial

Il existe trois types de frais en portage salarial : les frais de gestion, les frais de fonctionnement et les frais de mission.

  • Les frais de fonctionnement : Ce sont les frais engagés par le salarié porté pour accomplir ses missions. Ces frais correspondent principalement aux dépenses liées à l’achat d’outils informatiques, aux déplacements, aux abonnements téléphonique / internet et à la prospection.
  • Les frais de mission : Ce sont les dépenses liées aux déplacements du salarié porté pour se rendre à son espace de travail et pour rencontrer ses clients. Ces frais doivent être négociés avant de s’engager, sont exonérés d’impôt et seront ajoutés directement au salaire net.
  • Les frais de gestion : Ce sont les frais prélevés par la société de portage salarial du chiffre d’affaires de son consultant.

Exemple de calcul de salaire en portage salarial

Prenons, comme exemple :

  • Un Chiffre d’affaires mensuel HT hors frais de mission : 15 000 €
  • Frais de mission facturés au client (TTC) : 300 €
  • Pourcentage de frais de gestion : 10 %
  • Frais de fonctionnement non facturés au client mais déduits du chiffre d’affaires HT (Frais repas …) : 400 €

On obtient :

  • Total frais de gestion : 1 530 €
  • Masse salariale 13 070 €
  • Charges patronales 4 103,98 €
  • Charges salariales 1 869,01 €
  • Salaire Brut 8 966,02 €
  • Salaire Net 7 097,01 €
  • Remboursement frais de mission et de fonctionnement 700,00 €
  • Total reversé au consultant 7 797,01 €
  • Pourcentage reversé au consultant 50.96 %

Le calcul est assez simple. Vous trouverez également sur le web plusieurs simulateur vous permettant de calculer votre salaire en portage salarial. Nous vous conseillons de les utiliser pour bien négocier votre TJM avec votre client avant de vous engager.

Related Articles

Laissez un commentaire